HUGUES LEROY

Nul n’étant prophète en son pays, c’est en France qu’Hugues Leroy fut d’abord reconnu par ses pairs, et plus particulièrement encore par Danielle Jacqui, la plus ancienne singulière vivante.

Artiste aux multiples facettes, Hugues Leroy s’empare et s’amuse de tout. Il puise dans les poubelles tessons, écrous ou Christs brisés, lesquels ressuscitent dans un monde de lumière et une explosion de couleurs.
C’est lors de grands festivals d’art singulier organisés en France (Frazé, Aubagne, Authon du Perche…) qu’il a pu séduire le public, conquis par ses mosaïques à la « Picassiette », emblématiques de son art si particulier.

Très vite, il devient l’une des figures de proue de l’art singulier belge.

A ce titre, sa désignation comme Commissaire artistique du Biz’art festival 2014, premier festival d’art singulier organisé en Belgique, s’est imposée comme une évidence.

(Paska Deb)


FACEBOOK

Hugues Leroy - masque