OLIVIER ULIVIERI

 

Né en 1965 à Forbach (57). Déjà tout petit Olivier Ulivieri fouillait dans les poubelles, si bien que ses frères et sœurs clamaient qu’on l’y avait trouvé et qu’inconsciemment il y recherchait ses racines…

Après une première exposition au centre culturel d’Oullins (69) en 1982, il quitte la région lyonnaise et s’installe à Forcalquier dans les Alpes de Haute Provence (04).

Il commence alors à utiliser et à transformer tout ce qu’il pouvait trouver dans les décharges publiques (qui étaient alors de vraies mines d’or), draps, toile de bateaux, tissus, divers matériaux, bois, métaux, cartons, plastiques, verres, etc… C’est à cette période qu’il a la chance de pouvoir suivre des troupes de théâtre de rue comme LA TOILE FILANTE, TOUT’SAMBALL, le cirque BIDON ou encore ARCHAOS.

A partir de 1986 il n’arrêtera plus de Paris à Montpellier, jusqu’au JAPON, de la mosaïque, des décors, de la scénographie, il enchaîne les projets, sans limites dans les activités, une carrière riche.

«  Olivier Ulivieri travaille généralement (mais pas que) sur une base de bois à laquelle il rajoute des pièces de métal, des tiges filetées, des écrous, des boulons, d’anciens linoléum, des rayons de roue de vélos, des collages de papiers, des bois tournés et détournés, des piques à brochettes de différents diamètres, des robinets, des morceaux d’enseignes lumineuses, d’altuglas ou du plexiglas, du verre, des galets et toute sorte d’autres objets qu’il récupère et qu’il choisit uniquement pour leurs propriétés graphiques. Il ne soude ni ne colle ces objets entre eux… »

« Toute ressemblance avec des objets existants ou ayant existé, ne serait que pure coïncidence »


FACEBOOK

Sans frais de transport Sculpture murale juillet 2015 Dimensions 46X25 cm.